Cette fois c’est officiel, Genève aura son propre dispositif d’analyse de substances psychotropes (Drug checking) !

Une première expérimentation aura lieu dans le cadre de la Lake Sensation, le samedi 8 juillet prochain. Nuit blanche?/Première ligne proposera la mise en place d’un service de Drug checking en collaboration avec le Laboratoire du Pharmacien cantonal de Berne et le collectif Safer Dance Swiss. Suivra en automne l’ouverture d’un dispositif stationnaire en collaboration avec le Service d’addictologie des HUG et le Laboratoire du Centre Universitaire Romand de Médecine Légale (CURML).

Les objectifs de ce dispositif sont multiples. Il s’agit, d’une part, de réduire les risques sanitaires, en informant les consommateurs de la présence de substances hautement dosées, aux composantes inattendues et donc potentiellement dangereuses. D’autre part, de faciliter l’accès à un public de consommateurs qui ne fréquente habituellement pas les offres de soins et de soutien : repérer les éventuelles consommations problématiques et faciliter les relais en cas de besoin. Ce dispositif permettra d’alimenter la base de données du système d’alertes précoces, consultable en ligne, et ainsi contribuer au monitorage des données relatives aux substances en circulation sur le marché.

Concrètement, qu’est ce qui est proposé au public ? Un service anonyme et gratuit, dans le cadre duquel le consommateur peut faire analyser un échantillon de sa substance tout en bénéficiant d’une consultation individuelle. Les substances analysées regroupent essentiellement des produits consommés de manière récréative et en milieu festif (cocaïne, ecstasy, amphétamines, LSD et  nouveaux produits de synthèses). La récolte des échantillons et la communication des résultats se font dans le cadre d’un entretien-conseil mené par un professionnel.

De telles offres existent depuis plus de quinze ans en Suisse alémanique et démontrent des résultats probants, notamment une diminution des comportements à risques et une meilleure gestion de la consommation.